Cabinet d'Expertise comptable
Yvan Yadan Expert comptable
38 Avenue de Wagram
75008 Paris
Ile de France Tel: 01.75.44.49.08

Commissaire aux comptes à Paris

Un commissaire aux comptes sur Paris

L’audit réalisé par un commissaire aux comptes à Paris est une activité de contrôle et de conseil. Cet audit consiste dans son ensemble à une expertise et à un jugement de l’expert-comptable commissaire aux comptes portant à la fois sur l’organisation de l’entité, mais également sur les différentes procédures ou opérations effectuées. Ainsi, le commissaire aux comptes à Paris est externe à l’entreprise et il vérifie la sincérité et la conformité des données financières en utilisant ses connaissances approfondies en matière de normes en vigueur.

L’audit légal assuré par le commissaire aux comptes

L’audit légal assuré par un commissaire aux comptes fait l’objet d’une procédure encadrée par la loi. Même si le commissaire aux comptes certifie les comptes annuels d’une entreprise pour l’Administration fiscale, cette mission est d’intérêt général. Elle diffère de celle d’un expert-comptable dans le sens où ce dernier intervient auprès d’un chef d’entreprise dans le cadre du conseil.

Fort de compétences développées dans le cadre des missions d’audit accomplies, le cabinet FIDUCIAIRE YADAN offre à ses clients, la possibilité d’effectuer des missions d’audit légal (Commissariat aux comptes) ou contractuel, mais également de Commissariat aux apports ou à la fusion d’une ou plusieurs entreprises.

Dans le cadre de ses missions contractuelles, notre cabinet d’expertise comptable réalise un diagnostic de processus, en toute indépendance afin de contribuer à l’amélioration constante de la qualité des processus comptables et financiers. Avec l’aide de cet expert-comptable, inscrit au tableau de l’Ordre des experts-comptables et commissaire aux comptes sur Paris, le bon déroulement des opérations des entreprises, est ainsi assuré pleinement.

Cette mission de confiance requiert de la part du commissaire aux comptes :

  • Une compréhension des grands enjeux de l’entreprise, en matière stratégique, opérationnelle et financière et qui nécessite une communication régulière et transparente avec l’ensemble de ses interlocuteurs.

Elle concerne à la fois les SAS, les SARL, les SA mais aussi les associations et s’exerce tout au long de l’année grâce à l’analyse, la supervision et le contrôle des différents comptes inhérents à l’entreprise.

Le rôle principal du commissaire aux comptes sur Paris, est d’exprimer son opinion en matière de comptes annuels. Il met ainsi son expérience et son savoir pour assurer à ses clients, des missions réalisées dans des conditions optimum tout en respectant l’accomplissement de sa tâche.

L’objectif du cabinet d’expert-comptable commissaire aux comptes sur Paris, permet de mener avec impartialité les actions adéquates qui permettront à l’audité de perfectionner son système et son efficacité. Le commissaire aux comptes met ainsi son savoir-faire spécialisé en matière fiscale, juridique, financière et sociale à la disposition de sa clientèle.

Les différences entre un expert-comptable et un commissaire aux comptes

Une entreprise peut tenir sa propre comptabilité, mais elle peut aussi décider de la confier à un expert-comptable inscrit au tableau de l’Ordre des experts-comptables. Seul un membre de cet ordre peut exercer des travaux de vérification, de tenue, d’appréciation, de surveillance ou de redressement de comptes d’une entreprise qu’elle soit individuelle, ou une société soumise aux BIC, BNC ou BA ou encore une association, une fondation ou une société civile. L’expert-comptable va être le conseil d’un créateur d’entreprise, il tient sa comptabilité, sa gestion et établit ses obligations légales, réalise un audit, s’occupe de la gestion du patrimoine, etc.

Le commissaire aux comptes est un intervenant externe aux entreprises, qui est inscrit sur la liste des commissaires aux comptes et ses interventions relèvent d’une mission légale comme :

  • Le contrôle de la sincérité et la régularité des comptes de sociétés
  • La vérification des comptes conformes à la situation réelle
  • La vérification de la vie sociale dans des conditions normales

Quand ces éléments sont réunis, le commissaire aux comptes peut alors certifier et garantir la véracité des informations. Grâce à cette intervention, les intérêts des différents partenaires d’une société sont ainsi préservés comme les salariés, les actionnaires, les banquiers, les fournisseurs et les clients. Si le commissaire aux comptes constate des erreurs, ou irrégularités, il les signale lors de l’assemblée générale la plus proche. Quand il a connaissance de faits délictueux, le commissaire aux comptes doit aussi informer le procureur de la République.

Le commissaire aux comptes intervient ponctuellement dans les entreprises lorsque c’est nécessaire, mais ce n’est pas toujours obligatoire. Certaines entreprises font appel volontairement à ses services pour leur communication externe avec les investisseurs et les organismes financiers. Ses contrôles concernant les comptes de ces entreprises et leur situation financière, permettent ainsi une garantie de transparence.

Quand l’intervention d’un commissaire aux comptes est-elle obligatoire ?

Un commissaire aux comptes doit être obligatoirement nommé quand une société dépasse à la clôture de son exercice, deux des montants suivants :

  • Un bilan supérieur à 4 millions d’euros
  • Un chiffre d’affaires HT supérieur à 8 millions d’euros
  • Lors d’une demande en justice par un ou plusieurs associés d’une SNC
  • Le nombre de salariés est supérieur à 50 personnes

Que la structure soit une SAS ou une SARL, le rôle du commissaire aux comptes est le même. Par contre, son travail réalisé va différer en fonction des règles et structures juridiques s’appliquant à chacune d’entre elles. Par exemple, un dirigeant n’est pas soumis aux mêmes règles pour son mode de rémunération. La prise en compte sera donc différente d’une entreprise à l’autre en fonction de ses spécificités. Le commissaire aux comptes mettra aussi en œuvre ses compétences afin de certifier les comptes des entreprises en fonction des régimes fiscaux choisis.

De façon générale, le commissaire aux comptes a la mission de contrôler la sincérité et la concordance de comptes annuels des entreprises.il étudie les rapports de gestion ainsi que les bilans qui sont mis à sa disposition afin d’en garantir la transparence. Il donne ensuite son avis sur la santé financière de ces entreprises. S’il détecte des failles dans la gestion, il prévient les dirigeants et actionnaires de situations financières délicates. Le commissaire aux comptes intervient également quand les sociétés évoluent comme, par exemple, pour l’augmentation du capital, la certification du bilan ou encore pour le paiement de dividendes en actions.

Le commissaire aux comptes peut faire des contrôles à n’importe quel moment de l’année, peut assister aux assemblées générales ainsi qu’aux conseils d’administration et autres réunions des organes de direction d’une société. Il peut aussi interroger les tiers étant en relation avec la société et déclencher une procédure d’alerte. Il a le contrôle de la totalité des mouvements financiers des sociétés ainsi que sur les rapports qui sont établis par l’expert-comptable. S’il émet des avis, il n’est pas décisionnaire pour mettre en place des stratégies qu’il peut recommander.

Quelle est la responsabilité du commissaire aux comptes ?

Le commissaire aux comptes contrôle des comptes et peut détecter des faits délictueux. Lorsqu’il constate que des actes illégaux sont réalisés dans une société, il a alors l’obligation d’en informer le procureur de la République, mais sa responsabilité n’est pas engagée pour autant. En effet, son rôle n’est pas de rechercher ces délits, mais s’il en a connaissance et qu’il les cache, alors sa responsabilité sera mise en cause.

Comment un expert-comptable devient-il commissaire aux comptes ?

Quand un expert-comptable a terminé ses études et qu’il peut porter officiellement son titre, il peut choisir de devenir également commissaire aux comptes. Dans ce cas, il doit effectuer un stage de deux à trois ans et pourra ensuite demander sa demande d’affiliation à la commission nationale des commissaires aux comptes. Il faut savoir que pour devenir expert-comptable, le diplôme s’obtient après huit années d’études après le bac.

En approuvant les comptes d’une société, le commissaire aux comptes est responsable devant l’administration fiscale en cas de contrôle. Il est aussi le personnage de confiance pour un dirigeant d’entreprise cherchant à développer sa structure, car il lui apporte un avis externe éclairé et l’informe sur les points qui doivent être plus surveillés que d’autres, car plus sensibles. Le commissaire aux comptes est encore un allié précieux pour le chef d’entreprise lorsqu’il doit présenter sa société à des investisseurs ou des organismes financiers.

Aujourd’hui, le cabinet FIDUCIAIRE YADAN (Experts-Comptables inscrits au tableau de l’Ordre des Experts-Comptables Région Ile-de-France et Commissaires aux Comptes inscrits auprès de la Compagnie Régionale de Paris) est une signature reconnue par la profession en France.

Grâce à son activité de commissariat aux comptes, le cabinet vous propose d’effectuer vos missions d’audit légal appréciant la régularité et la sincérité de vos comptes avec une rigueur exemplaire.

Quelle que soit votre activité et grâce à nos compétences en expertise comptable, nous sommes des spécialistes pluridisciplinaires disposant de compétences étendues et saurons adapter notre démarche et nos outils d’audit à vos spécificités.

Afin de bénéficier d’un conseil personnalisé en matière d’expertise comptable moderne, d’un accompagnement de votre entreprise et de ses différentes étapes, contactez le cabinet Fiduciaire YadanExpert comptable Paris.

 

Appelez-nous